A table avec Benoit et Capucine

Diner en ville

a-table-avec-capucine-et-benoit_5562b_big

PHOTOGRAPHE: CAPUCINE DE CHOCQUEUSE

S
alut Benoit, comment vas-tu ? Peux-tu nous dire en quelques mots qui tu es, ce que tu fais dans la vie ?

Je m’appelle Benoüt donc, j’ai 40 ans dans moins de 6 ans et ça ne m’angoisse pas du tout.

Je travaille Ă  Paris en tant que chargĂ© de communication dans un studio de production de sĂ©ries animĂ©es, du lundi au vendredi, et j’assouvis ma passion pour le vin du lundi au dimanche.

 

Ah c’est bien, je vois que nous avons des centres d’intĂ©rĂȘt communs 🙂 On est super content d’ĂȘtre ici en tout cas, merci de nous avoir invitĂ©s chez toi. Comment dĂ©crirais-tu cette ambiance particuliĂšre, ta touche personnelle ? 

Cet appartement de Levallois serait une rencontre entre les appartements d’Annie Hall et de Don Draper (j’ai dit les appartements
). C’est Ă  la fois sobre et expressif, Ă©lĂ©gant et masculin, divertissant et tranquille, chic et authentique.

L’essentiel de l’espace est dominĂ© par le bois, chaleureux et naturel, avec lequel contrastent des matĂ©riaux plus froids et industriels comme le plastique et le mĂ©tal. Les murs sont habillĂ©s de quelques dessins, sĂ©rigraphies, posters et photos que je collectionne. La piĂšce maĂźtresse de tout ce dĂ©corum est une installation Hi-Fi des 60’s, ultra-performante et Ă  la plastique ravageuse. Question lumiĂšre, on est clairement dans une ambiance havane, cuivre et vert Calke.

Quasiment tout le mobilier est rescapĂ© d’une autre Ă©poque. Fauteuils scandinaves en simili cuir de 1960, tĂȘte de lit Art-DĂ©co, armoire de style moderniste, Chaise Eames DSW, tourne-disque B&O dessiné par Jacob Jensen
 toutes les piĂšces ont Ă©tĂ© chinĂ©es sur des vides greniers, en boutiques et aussi sur internet.

a-table-avec-capucine-et-benoit_img_6265-copie

Qu’aimes-tu particuliĂšrement dans ton quartier ?

Ce quartier de Levallois est calme. Il y a cependant 3 choses que je peux recommander :

  • « Au petit Sud-Ouest », sur la rue Baudin. Leur brouillade aux truffes est assez dingue !
  • Une balade de 3 minutes jusqu’au mĂ©tro. A partir de lĂ , Paris est Ă  vous !
  • Les « SoirĂ©es bougies », lorsque le courant est coupĂ©, Ă  chaque diffusion d’une Ă©mission Ă  charge contre notre maire.

 

Haha je vois… C’est vrai que l’atmosphĂšre est particuliĂšrement chaleureuse ici. C’est juste pour nous ou c’est toujours comme ça quand tu invites les gens ? Tu as un rituel ?

Oui, tout d’abord, il y a la musique. Les disques tournent tout au long de la soirĂ©e. Ensuite, il y a les alcools depuis le toast de bienvenue jusqu’à
 jusqu’à ce que les hĂŽtes n’en puissent plus !

En gĂ©nĂ©ral, j’ai un gros penchant pour les mets prĂȘts-Ă -consommer sans vraiment avoir besoin que l’on passe par la case cuisine : fromages, charcuteries, lĂ©gumes marinĂ©s, fruits secs
 Certainement mon cĂŽtĂ© rital qui va chercher le plaisir dans les produits non-transformĂ©s ou dans les sublimations respectueuses que nous en livrent certains artisans de talent.

 

Tu nous donnerais tes bonnes adresses gourmandes à Paris ?

Bien sûr !

CÎté épicerie :

  • « La Grande Epicerie », Paris 7Ăšme
  • « La Petite Cave », Paris 13Ăšme
  • « JulhĂšs », Paris 10Ăšme
  • « Pou », Paris 17Ăšme
  • « Cisternino », Paris 10Ăšme
  • Le marchĂ© d’Aligre, Paris 12Ăšme

CÎté bar/restau :

  • « Albion », rue du Faubourg PoissonniĂšre 75010 PARIS
  • « Abri », rue du Faubourg PoissonniĂšre 75010 PARIS
  • « Bistrotters », rue DecrĂšs 75014 PARIS
  • « La Grande CrĂšmerie », rue GrĂ©goire de Tours 75006 PARIS
  • « La taverne de MaĂźtre Zhao », rue des Vinaigriers 75010 PARIS

 

Et le diner de tes rĂȘves, ce serait oĂč ? Et avec qui ?

Dans un vignoble au pied du Pic-St-Loup, au mois de juin. Seraient présents : mon grand-pÚre paternel, Eddy Mitchell, John, Paul, George, Ringo, Jean-Paul Belmondo, la Vénus de Milo et Maïté.

Pour le menu : demandez à Maïté.

a-table-avec-capucine-et-benoit_6377_big

Les recettes

Entrée : Velouté de courgettes infusé au magret de canard, pignons de pin torréfiés et balsamique

Pour 4 personnes

  • 2 courgettes
  • 4 pommes de terre
  • faisselle
  • 5 tranches de magret
  • une dizaine de pignons de pin

Faire cuire les pommes de terre Ă  l’eau en y ajoutant les parures du magret. Faire revenir les courgettes dans une poĂȘle avec de l’huile. Dans une autre poĂȘle bien chaude, faire torrĂ©fier les pignons pendant 5-6 minutes. Passer les pommes de terre, les courgettes, les pignons dans un cul-de-poule. Incorporer la faisselle et l’eau de cuisson des PDT. Mixer le tout. Passer dans une casserole et faire chauffer Ă  feu doux en ajoutant les tranches de magret rosĂ©es, saisies au prĂ©alable, jusqu’à bonne infusion de ces derniĂšres. Laisser refroidir. Dresser en dĂ©posant quelques pignons torrĂ©fiĂ©s et en nappant lĂ©gĂšrement d’un vinaigre balsamique de ModĂšne AOP. Saler et poivrer

Pour accompagner le velouté, un Champagne Billecart-Salmon brut rosé

a-table-avec-capucine-et-benoit_img_5677-copieb

a-table-avec-capucine-et-benoit_5685b

Plat : risotto de jeunes asperges, chips de prosciutto

  • 240g de riz arborio
  • huile d’olive
  • oignons blancs hachĂ©s
  • bouillon de lĂ©gumes
  • jeunes asperges vertes
  • Parmigiano Reggiano
  • vin blanc sec

Plongez les asperges prĂ©alablement Ă©pluchĂ©es dans une eau bouillante et laisser cuire 20 minutes. SĂ©parer les pointes des queues et rĂ©server dans une eau glacĂ©e. Dans une poĂȘle, avec de l’huile, faire nacrer les grains de riz. Mouiller avec le vin blanc. Incorporez les oignons et les queues d’asperges ciselĂ©es Bien remuer. Mouiller avec le bouillon et renouveler l’opĂ©ration aprĂšs absorption du liquide, jusqu’à obtention d’une texture crĂ©meuse et un peu ferme. Ajouter des copeaux de Parmesan au mĂ©lange. Poivrer. Dresser en dĂ©posant sur la prĂ©paration les pointes d’asperges et des copeaux de Parmesan frais.

Pour accompagner le risotto, un Vouvray sec, cuvée « Clos la Lanterne » 2004 réalisée par Benoßt Gautier.